Compulsion d’achats, comment s’en sortir ?

Vous achetez beaucoup de vêtements, est-ce si anodin ?

Bon bien sûr il y a la société qui nous pousse dans ce sens, et de temps en temps on réalise un bel achat de vêtement.

Et puis il y a les moments où l’on ne résiste pas, qui deviennent des craquages à chaque fois. Pas facile d’expliquer à votre entourage que vous avez acheté ce petit

confessions-d-une-accro-du-shopping-2822898pjsjv haut juste parce qu’il vous le fallait (alors que votre armoire déborde de petits hauts !). Ou l’incompréhension face au nombre de paires de chaussures.

Il faut le savoir lorsqu’on est une accro des achats, on ne s’en rend pas toujours compte ! Cela vous rappellera peut être le film Confessions d’une accro du shopping, où l’on voit jusqu’où l’on peut aller !

Comment reconnaître la boulimie vestimentaire ?

Ce sont des achats qui vont vous donner de la culpabilité et du dégoût après les avoir ramenés à la maison. C’est le même plaisir coupable que la boulimie alimentaire. C’est acheter juste pour acheter, du plaisir sur le moment, puis quand on a ramené le vêtement chez soi, il ne suscite plus aucun intérêt, et vous vous retrouvez avec un sentiment d’éternelle insatisfaction.

Pour moi c’est bien simple, quand j’ai une baisse de moral, une envie d’aller acheter des chaussures arrive soudainement. Maintenant que j’ai compris le lien de cause à effet, et la raison de mon attraction pour les chaussures, j’agis différemment. Je prends du temps pour m’occuper de moi et pour chouchouter mon corps. L’envie de chaussures passe, et je me recharge en énergie en posant un acte positif. Acheter des chaussures me ferait culpabiliser alors que m’occuper de moi me donne plein de belle énergie !

D’où vient cette frénésie ?

Si vous remplissez autant votre armoire c’est qu’il y a bien une raison ! Certes pas forcément le manque de vêtements, si votre placard déborde, mais un manque qui se situe à un autre niveau de votre vie. La raison n’est pas la même pour chacune d’entre nous, en voici quelques unes :

– l’envie d’acquisition mais pas de possession,

– l’euphorie d’achat, dont finalement on se sent coupable,

– le désir de ressembler à une personne connue (ou d’avoir ses qualités en portant le même vêtement),

– la consolation d’un mal-être (une déception amoureuse par exemple),

L’achat-souffrance peut cacher un manque d’estime de soi. C’est peut être devenu habituel pour vous et vous ne vous en rendez plus compte. Peut-être n’avez vous jamais analysé la situation.

Avant de vouloir laisser tomber cette compulsion il faut en prendre conscience

 

Si vous ressentez de la culpabilité ou de la souffrance après avoir fait des achats de vêtements, réfléchissez dans quelle situation, à quel moment, vous êtes plus encline à ce type d’achat.

Pour faire les bons achats on ne peut pas  »être sous l’emprise » d’une compulsion, sinon on fait des erreurs et cela peut coûter cher, en argent certes , mais en énergie et surtout en amour de soi !

En utilisant les huit pas pour sortir de la boulimie vestimentaire vous trouverez ce qui vous pousse à acheter autant en écoutant vos émotions. Et cela peut bien transformer votre vie…

Huit pas pour sortir de cette spirale (si pour vous elle commence à devenir infernale)…

Ces huit étapes sont à réaliser l’une après l’autre au moment où vous êtes sur le point de faire un achat compulsif.

1- Sortir de la pièce, de la boutique, ou du site web

Cela demande souvent de s’arracher, pas facile d’avoir la volonté de le faire, mais en s’exerçant on y arrive

2- Respirer profondément

Lors de ces respirations focalisez votre attention sur le trajet de l’air qui entre et sort de votre corps

3- Boire 3 gorgées d’eau

Buvez quelques gorgées d’eau fraîche en fermant les yeux, pour ressentir le trajet de l’eau à l’intérieur de vous

4- Se demander  » Qu’est ce que je ressens à cet instant ? »

Notez sur votre petit carnet personnel quelle est l’émotion qui vous traverse, l’idée que vous avez dans l’esprit.

5- Qu’est ce que je peux faire d’autre qu’acheter un vêtement, pour me contenter, pour apaiser cette émotion ?

Demandez-vous ce qui vous contentera, car il y a réellement un manque, mais pas sûr qu’il soit de vêtements (c’est même presque certain que non).

6- Décharger l’émotion sur autre chose (le faire tout de suite)

Faire tout de suite l’action vue au point 5.

7- Se valoriser

Vous féliciter c’est important et c’est la clé, car notre cerveau enregistre ce genre de formule positive ! Dites-vous  » c’est bien, j’ai réussi !  »

8- Mettre en place une action à long terme

Continuer à refaire ces  huit pas point pas point pendant au minimum trois semaines pour que les choses changent dans votre vie.

(Ces huit points fonctionnent également pour les compulsions alimentaires)

Pour vous engager, marquez en commentaire à quelle date vous commencez à agir !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *