La soie

Cela fait quelque temps j’avais envie de vous parler de ma matière préférée: j’ai nommé la soie ! Quoi de plus normal en habitant Lyon !

D’où vient la soie ?

C’est en chine que commence le voyage 3000 ans avant JC ! Et durant environ 3000 ans les chinois ont réussis à garder le secret de fabrication tout en exportant la soie. L’Inde et le Pakistan bénéficiait aussi du secret. Puis des espions furent envoyés pour découvrir comment était fabriquée la soie. Comme quoi l’espionnage « industriel » n’est pas récent 😉

C’est seulement au moyen âge que l’on commence à produire de la soie en France. Et cela car l’Italie producteur européen produit de la soie trop chère et trop épaisse  par rapport au besoin de la mode française. 

Un style de soie française nait à Lyon, ville qui par décret royale détient le monopole de la soierie en France. Mais les maladie récurantes de vers à soie ne permettent pas aux nombreuses fabriques lyonnaises de perdurer.

Il reste encore quelques entreprises de tissage et d’impression sur soie à Lyon.

Comment naît la soie ? 

Vers à soie – Bombyx du murier

Elle est faite par le bombyx  du murier: le ver à soie qui lorsqu’il fait son cocon file un fin et délicat fil de soie.
J’ai pour la première fois rencontré ces petits vers quand j’avais 7 ou 8 ans et que l’institutrice nous en avait confiés pour les faire grandir à la maison! Grande responsabilité car ils ne se nourrissent que de feuilles de murier…qu’il fallait trouver dans la nature bien sûr ! Heureusement l’école ancienne magnanerie était entourée de quelques vieux muriers.

Cocons de ver à soie


Le petit ver devient grand, puis s’enferme dans son cocon. Après quelques temps le papillon sort du cocon et donne des oeufs qui deviendront à leur tour des vers à soie

Papillon de ver à soie

C’est en ébouillantant les cocons que l’on obtient la soie, puis les fils sont assemblés pour obtenir la soir grège. Après décatissage ( on enlève la graisse qui protège le fil ) elle est mise en bobine. Vient ensuite la teinture des fils et le tissage. Ou le tissage puis l’impression.

Impression au cadre plat, à la lyonnais. Il est nécessaire d’utiliser un cadre par couleur. Un cadre c’est un peu comme un pochoir géant !

Impression au cadre plat

La naissance de la soie est entouré de légendes, celle-ci est une de mes favorites :

Les écrits de Confucius et la tradition chinoise2 racontent qu’au xxviie siècle av. J.-C. un cocon de ver à soie serait tombé dans la tasse de thé de l’impératrice Leizu. Voulant l’extraire de sa boisson, la jeune fille de quatorze ans aurait commencé à dérouler le fil du cocon. Elle aurait alors eu l’idée de le tisser. Ayant ensuite observé la vie du bombyx du mûrier sur recommandation de son mari, l’Empereur Jaune Huangdi, elle aurait commencé à enseigner à son entourage l’art de son élevage, la sériciculture. Depuis, la jeune femme reste dans la mythologie chinoise comme déesse de la soie.

L’expo Silk in Lyon   #silkinlyon

Une fois par an à lieu à Lyon la grande exposition sur la soie dans un cadre magnifique : le palais de la bourse.

On y trouve de vers à soie et toutes les explications sur la fabrication, le tissage, la teinture, l’impression sur soie. On y découvre aussi à la vente des métrages de tissus fabuleux des grand fabricants lyonnais. 

Soie rebordé de fils de de perles

La belle surprise de cette année une dentelle de soie d’une magnifique finesse et des soirées aux textures inattendues !

Comment porter la soie et en prendre soin ? … je vous en dis plus la semaine prochaine !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.